Disjoncteur différentiel a ou ac ?

batiwizz

disjoncteur différentiel a ou ac

Disjoncteur différentiel a ou ac

 

Comme je vous le disais dans la vidéo, je vais vous expliquer l’importance d’avoir un disjoncteur différentiel a ou ac.  Pour commencer nous allons faire un petit peu de théorie pour que vous compreniez l’importance d’avoir un différentiel. Je vais vous présenter une formule de base employée en électricité:

U = R x I

Cette formule s’appelle la loi d’Ohm

  1. La lettre U exprime la tension en volts qui sera symbolisée par un V
  2. La lettre R exprime la résistance en ohm qui sera symbolisée par Ω
  3. La lettre I exprime l’intensité en ampères qui sera symbolisée par A

Nous allons calculer le courant qui traverse un corps humain exposé a un contact direct avec une phase. En moyenne, on considère la résistance du corps humain a une valeur de 500  Ω. Si l’on reprend notre fameuse loi d’ohm, nous pouvons considérer ceci :

230 V ( U ) = 500 Ω ( R ) x I ?

Ce qui nous donne pour connaitre I :

I = 230 V / 500 Ω

un résultat de 0.46 Ampères ou 460 ma ( milliampères).   Voyons maintenant les seuils de dangerosité et pour cela, je vous ais fait une petite vidéo explicative.

Disjoncteur différentiel a ou ac ?

Maintenant que nous avons vu la théorie et que vous connaissez les seuils de dangerosité, nous allons passer a la pratique.

 

Dans un premier temps il va falloir remettre certaines idées préconçues au placard car la première erreur que font énormément de personnes, c’est de ne pas faire la différence entre un disjoncteur différentiel a ou ac et un interrupteur différentiel a ou ac.

La deuxième erreur, c’est de ne pas savoir faire la différence entre le type A et le type AC. Il est vrai que pour le néophyte, cela peut s’apparenter a un vrai casse tête.

Disjoncteur différentiel a ou ac ou interrupteur différentiel ?

Pourquoi fait-on cette première erreur ? Tout simplement par méconnaissance du matériel.

Un disjoncteur différentiel a en fait deux fonctions:

  1. Une fonction de disjonction sur court-circuit ou surcharge
  2. Une fonction différentiel sur défaut de terre ou fuite de courant

Ceci va lui permettre d’une part de protéger votre installation en cas de court-circuit mais aussi de vous protéger en cas de fuite à la terre d’un de vos appareils.

Pour résumer, un disjoncteur différentiel est simplement un disjoncteur auquel il a été ajouté un bloc différentiel. Ceci est la combinaison optimale et bien sur la plus chère.

Cette solution n’est pas adaptée à la conception d’un tableau et devra uniquement être utilisé pour des circuits séparés (par exemple, un tableau divisionnaire). En fait si vous mettez un disjoncteur différentiel en tête de chaque rangée de votre tableau , il vous fera double emploi.

Pourquoi ? Par ce que la fonction de disjonction est déjà assurée par vos disjoncteurs protégeant tous vos circuits. C’est pour cela qu’en tête de chaque rangée de disjoncteur est placée un interrupteur différentiel.

Cet interrupteur différentiel ne peut en aucun cas disjoncter, par contre il protègera tous les circuits qui lui sont associés contre un éventuel défaut de terre. Donc pour une raison de prix est aussi d’encombrement dans votre tableau, vous devez opter pour la solution interrupteur différentielle.

Pour ne pas faire la deuxième erreur, voyons comment définir le type de différentiel. Il existe deux types de différentiel, commençons par le premier qui est de type A.

L’interrupteur différentiel de type A,

a la particularité de détecter les les fuites de courant à composante continue. Ces composantes continue, nous allons les retrouver dans tout ce qui est appareil de cuisson ainsi que les lave-linges. La performance d’un type A est plus élevé qu’un type AC, mais rien ne vous empêche d’y associer des circuits lumière ou prise.

L’interrupteur différentiel type AC.

Il a la particularité de ne détecter que les composants de type alternatif, c’est celui qui est le plus courant sur les circuits d’éclairage, prise de courant etc.…

 Alors maintenant c’est a vous d’agir…

  • Vérifier maintenant si votre installation comporte une mise a la terre associée a un dispositif différentiel.
  • Si vous n’avez pas de différentiel : FAITES LE NÉCESSAIRE

Si vous avez des questions ou des points à éclaircir, n’hésitez pas a poster un commentaire ci-dessous. Pour votre succès L@urent   Crédit photo: © John Takai – Fotolia.com

 

45 commentaires

  1. Bonjour,

    Comme les autres, je vais vous féliciter pour ce très bon article très accessible. J’ai 2 questions suie à sa lecture:

    – Les interrupteurs différentiels sont généralement dimensionnés pour 40A (même s’il en existe d’autres). Y a-t-il un moyen de calculer l’ampérage maximal théorique qu’on peut mettre derrière cet interrupteur? Je m’explique: s’il y a 10 équipements connectés à cet interrupteur, dont la consommation totale max peut arriver à 50A, néanmoins, pas de souci à faire ce branchement, car peu de chance que les 10 appareils fonctionnent en même temps à pleine puissance. Est-ce qu’il y a une limite à cela? Par exemple, max 100A théorique sur un interrupteur 40A?

    – Deuxième question: j’ai cru comprendre qu’il y avait quand même un intérêt à mettre des disjoncteur différentiels: certains types d’interrupteurs différentiels peuvent retarder un peu la coupure de quelques ms il me semble, afin d’éviter de couper toute une ligne si un seul circuit à un défaut, cela laisse ainsi le temps au disjoncteur différentiel du circuit concerné de se couper. Pouvez-vous confirmer?

    Merci,

    David

  2. Bonsoir Laurent, Merci pour votre réponse rapide,
    Il me semble bien qu’il s’agit d’un – disjoncteur-
    J’ai retrouvé cet engin dans un placard,je suppose qu’il a été retirer
    par les ex- propriétaires ( peut être ,a cause de ce problème ) Je voulais vous envoyer une photo de ce disjoncteur, toutes les caractéristiques sont notés dessus , mais votre adresse Mail ne fonctionne pas. Pouvez vous me l’envoyer ?
    ( je vous rassure, je n’ai rien a vous vendre )

    merci de votre aide.

  3. Bonjour, Je suis surpris par un phénomène que j’ai jamais connu ,( je suis un ancien du métier ) j’ai installé un disjoncteur différentiel 30mA ( qui était absent de l’installation ) ors, ce disjoncteur ce déclenche, au hasard, une fois toutes les 2 – 5 ou 10 heures ou de temps a autre une fois par mois, sans aucune raison,il me suffit de réenclencher et ça repart . . .pour 2 – 5 10 heures, ou 1 mois voire 2. J’ai refais la terre, je n’ai constaté aucune fuite ,les mesures sont bonnes . . . je n’y comprend rien.
    Merci de votre aide.

  4. bonjour, est ce vraiment necessaire 1 liaison equipotentielle quand on a déjà 1bonne mise a la terre petit detail mes canalisations ne sont en cuivre .merci pour 1reponse claire

    • Bonjour

      Dans un premier temps, avez vous lu mon dernier article ?

      http://www.electricite-comme-un-pro.com/les-liaisons-equipotentielles-la-securite-en-interconnexion

      Ensuite, pour votre sécurité et celle de votre famille, c’est
      plus que nécessaire sur toutes les parties métalliques citées
      dans l’article cité ci-dessus.

      Ensuite se pose le problèmes des canalisations non métalliques
      comme le PER ou autre.Malgré la non obligation de les mettre à
      la terre, je ne saurais trop vous conseiller de trouver une
      partie métallique sur l’arrivée d’eau générale a mettre à la
      terre comme par exemple une vanne.

      Il ne faut pas oublier que l’eau est conductrice
      d’électricité.

      A votre écoute…

      L@urent

  5. Bonjour Laurent
    Je suis electromecanicien et je peux vous dire que la norme de habitation je ne connais rien du tout, je refais le tableau electrique chez moi encore avec les fusibles, et c’est pas simple de tout repérer, et de plus utilisation phase et neutre mélanger,il y a des retours qui fait tout disjoncter, enfin bref je m’en sort quand même.ma question est chez moi exemple le salon ou toute les pièces d’ailleurs il y a 3 fils des fois c’est 2 neutres et 1 phases, ou 2 phases et 1 neutre, comment je dois cabler tout ca? le probleme c’est prises et lumieres ensemble du coup je mets que des 16A sur mon tableau parce que c’est que du 1.5mm², et pas de terre (piqué de terre que au sous sol) donc le ID 30mA peut il detecter une fuite et couper le circuit (pas de terre)? ou il faut que je mets mon installation à la terre pour que le ID fonctionne efficacement?

    • Bonjour Samy

      De retour de vacances, je peux maintenant vous répondre efficacement.

      Il est effectivement judicieux de protéger vos circuits 1.5 mm² par du 16 Ampères mais votre installation ne pourra jamais être aux normes dans ces conditions.
      Pour le différentiel, il est impératif d’avoir une bonne terre pour assurer votre protection, sinon cela ne fonctionnera pas.

      A votre écoute…

      L@urent

  6. En rénovation depuis quand doit-on utiliser l’interDiff de type A et peut-on parler de danger s’il n’est pas dans un tableau pour rénovation en 2000? Merci de bien vouloir me renseigner.

  7. bonjour,
    je suis entrain de renover mon installation electrique, est ce que c au normes si je n’utilise que des differentiels de type A sur mon tableau,
    merci

  8. Bonjour,

    Merci pour ce récapitulatif des fondamentaux ! C’est très clair.

    Une question pour alimenter un tableau secondaire pour alimentation local technique piscine (Pompe à Chaleur, Pompe piscine, Volet roulant, Spot immergé etc…) Type A un Type AC suffit selon vous ?

    Merci
    Space

  9. bonjour
    je suis heureux de faire partie de la famille et merci de m accepter,

    salut.

  10. Bonsoir Laurent,
    Niquel le site super instructif.
    Je dois installer un deuxième tableau chez moi, je pensais employer en tête de rangées que des inter diff de type A et AC, cependant vous avez expliquez qu’ils ne disjoncteraient pas est ce qu’il est donc nécessaire que je m’oriente sur des Disjoncteurs différentiel?
    En vous remerciant pas avance.

    • Bonsoir

      La fonction d’un inter diff est de proteger contre les défauts de terre chaque circuit qui lui est associé.

      Chaque circuit est protégé par un disjoncteur, qui protège celui-ci contre les court-circuits et les surintensités.

      Donc pour éviter de mettre un disjoncteur différentiel sur chaque circuit, la meilleure solution est de mettre un interrupteur différentiel en tête d’une rangée de disjoncteurs simples.

      Si ce n’est pas clair, dites le moi.

      A votre écoute…

      L@urent

  11. Bonsoir
    Superbe vidéo une question j installe une balnéo dans un logement neuf
    j envisage d ajouter au tableau un disjoncteur différentiel 16A 30 mA histoire de protéger la balnéo seul es-que je fait une erreur ?

    merci de votre réponse

    cordialement
    eric

    • Bonjour Eric

      C’est une très bonne initiative pour votre protection
      mais si dans votre tableau vous disposez déjà d’un
      interrupteur différentiel de 30 mA, pourquoi ne
      pas uniquement mettre un disjoncteur 16 A simple
      derrière celui-ci.

      A votre écoute…

      L@urent

  12. 2 erreurs à signaler dans la vidéo :
    – texte en rouge, 50mA = 0.050A et non 0.50A.
    – en fin de commentaire, 460mA => est traduit par 460mA/h
    Ensemble clair et précis, bonne initiative.
    Merci

    • Bonjour,

      Cela me fait plaisir d’avoir ce genre de commentaire car je n’avais pas vu ces erreurs que je ne manquerais pas de corriger.

      A votre écoute…

      L@urent

  13. Bonjour Laurent,
    J’ai apprécié ton article …
    Explications simples et claires, vidéos inintéressantes …
    Et aussi les réponses aux commentaires que tu apportes pour venir en aide avec les personnes en difficultées …
    Je vais faire suivre ton article à mon beau frère novice en électricité …
    Bon courage pour ton salon tendance à Lille …
    Ciao,
    Philippe

    • laurent ,
      je ne sais pas ce qu’il sait passé …
      J’ai voulu dire vidéos intéressantes , et même très intéressantes …
      Je m’excuse
      Bonne soirée

  14. bonsoir,

    je viens de lire avec un grand intérêt votre article sur les différentiels et je viens de comprendre que j’avais un disjoncteur général et des interrupteur différentiels.
    Par contre, j’ai un petit soucis avec mon général qui disjoncte sans raison (pas d’orage, pas de surcharge électrique des appareils) et pas mes interrupteurs.
    Avez vous une idée du problème et si oui peut on résoudre le problème?

    Merci encore pour vos conseils très utiles.
    Cordialement.
    Yannick.

    • Bonsoir Yannick,

      Votre général est-il le disjoncteur abonné ?
      En dessous de celui ci, y a t-il autre chose de branché, mise a part les inters diff. ?
      Votre réseau de terre est-il correct ?

      Cordialement

      L@urent

  15. Bonjour Laurent,
    Suite à ta visite et ton commentaire, j’ai parcouru ton blog que je trouve vraiment très enrichissant, et dont je recommande la lecture depuis que j’ai appris son existence.
    Suite à la lecture de cet article, je me joins à toi pour insister auprès des internautes qui rénovent une maison pour qu’ils vérifient la présence d’un interrupteur différentiel sur leur tableau car j’ai encore trop souvent l’occasion de constater que des installations ne sont pas sécurisées par ce dispositif.
    A bientôt
    Christophe

  16. Bonjour,

    Merci de nous faire partager vos savoirs, bravo pour cette initiative de cours, en effet, beaucoup d’entre nous « osent » avec tout de même quelques notions, faire ou refaire un tableau électrique. Une question cepandant si je peux me permettre: Pourquoi un interrupteur différentiel ne peut en aucun cas disjoncter? en cas de défaut (défaut de terre par exemple) que se passe t’il? Je pensai que le l’interrupteur « tombait », isolant du même coup le circuit qui a un défaut et bien sûr tous les circuits qui sont reliés à cet inter. Le tableau de ma maison ne comportent que des fusibles, pour l’instant.
    Merci
    Cordialement
    Christian

    • Bonsoir,

      Je me suis peut-être mal exprimé quand j’ai écrit:

      Cet interrupteur différentiel ne peut en aucun cas disjoncter, par contre il protègera tous les circuits qui lui sont associés contre un éventuel défaut de terre.

      En fait j’ai voulu dire qu’un interrupteur différentiel n’a pas de fonction de disjonction
      sur court-circuit mais qu’il coupera votre circuit en cas de défaut de terre.

      Cordialement

      L@urent

      • Oui je pense que c’est mieux dit comme ça, sinon il pouvait y avoir confusion. Mais merci pour l’article, c’est très pratique et compréhensible.

  17. Merci beaucoup, très bien expliqué, bravo…

  18. Bonjour
    Comme d’habitude :
    – C’est clair
    – Pas de jargon
    – C’est utile

    Un très très grand merci pour ce site qui va beaucoup m’aider les prochains mois.

    Jean-Marc
    PS : les vidéos sont un vrai + sur votre site

  19. Bonjour Laurent comme d’habitude tu nous fais part de tt les pt choses interessantes et importante… et comme d’habitude aussi tu transmet le message d’une maniere tres intelligente… Merci pour tt depuis ke je frequente ce site j’ai appris plein de choses. Continue ainsi… les fruits tu les sèmeras un jour!!!!

    • Bonsoir Kaido,

      Tu as surement voulu dire qu’un jour je récolterais
      les fruits de ce que j’ai semé.
      Et bien je vais prendre tes prédictions au sérieux
      et me préparer a la récolte :-)

      L@urent

  20. Bonjour Laurent, actuellement je suis en train d’installer un tableau électrique dans ma nouvelle demeure et je t’assure que tes conseils m’ont beaucoup aidés, sont simples , explicites et efficaces, cordialement
    Bidi ,

  21. Bonjour, j’ apprécie vos articles , les explications sont vraiment trés comprehensives. J’ ai bien compris l’usage particulier des ID types a ou AC.
    Dans l’ hypothése ou en lieu d’un A et de deux AC , je pose trois A, y a t’il un soucis ou est-ce cohérent. Au service électrique de castorama un des vendeurs m’a dit que la norme pourrait évoluer vers tout en A du fait de la multiplication des appareils électronique dans la maison.
    Merci si vous trouvez un peu de temps pour m ‘ éclairer.

    • Bonjour Gérald,

      Merci pour vos compliments qui m’encouragent dans ma démarche.

      L’hypothèse de n’avoir que des ID de type A, peut se transformer
      en réalité vu qu’un ID différentiel de type A est capable de
      détecter des composantes alternatives et continues.
      L’adage bien connu « Qui peut le plus peut le moins », s’applique
      parfaitement ici.

      En ce qui concerne la tendance de la norme, je n’ai pas d’infos
      dans ce sens mais je vais créer une veille pour surveiller cela.

      Il existe un ID supérieur au type A, c’est le type HPI qui lui,
      en plus de détecter des composantes alternatives et continues,
      évite les déclenchement intempestifs. Il est parfait pour le
      congélateur et les équipements informatiques.

      Cordialement

      L@urent

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>