Les liaisons équipotentielles: la sécurité en interconnexion !

Cette semaine, j’ai le plaisir d’accueillir Arnaud GRANDIN du blog :   La Toile Electrique     

 

liaison équipotentielleLes

Les liaisons équipotentielles constituent une mesure de sécurité indispensable dans une habitation.

Issues de la prise de terre, leur principe est d’égaliser au même potentiel (celui de la terre) tous les éléments conducteurs d’une maison et permettent ainsi de prévenir tout risque de choc électrique.

Pour ce faire, nous allons détailler dans cet article les moyens à mettre en œuvre.

 

 

Les différents types de liaisons équipotentielles:

Dans une maison, on distingue deux principaux types de liaisons équipotentielles:

– La liaison équipotentielle principale, plus connue sous le nom de LEP, est issue de la barrette de terre principale de l’installation. On la réalise à l’aide d’un conducteur de protection ayant une section minimale de 6 mm carré. Le but étant d’interconnecter les canalisations métalliques de fluides tels: eau, gaz, chauffage central, mais aussi les gaines de conditionnement d’air.
Lorsque certaines de ces canalisations proviennent de l’extérieur, elles doivent être reliées le plus près possible de leur pénétration dans le bâtiment, ce qui vise à protéger les utilisateurs de tout contact direct ou indirect dans le cas où un potentiel dangereux venait à se propager depuis l’extérieur dans l’installation.
Les éléments métalliques de la construction accessibles (charpente ou poutrelles) doivent être également reliées

– La liaison équipotentielle supplémentaire (ou locale) doit être mise en oeuvre dans les liaisons équipotentiellessalle d’eau. En effet, cet endroit présente un risque accru de choc électrique en raison de la présence d’eau. Un conducteur vert/jaune en cuivre isolé de 2,5 mm carré (de type H 07V-U, R ou K) est suffisant pour assurer l’interconnexion des masses métalliques présentes dans la pièce:

– Les canalisations métalliques d’eau chaude et froide, de vidange et de gaz.
– Les appareils sanitaires métalliques (au niveau de la fixation des pieds de la baignoire si      cette dernière est métallique, bonde ou siphon si métallique également).
– Les huisseries métalliques de portes et de fenêtres
– Canalisations de chauffage central
– Bouches de VMC et conduits métalliques
– Tous les appareils d’utilisation électriques (chauffe-eau, chauffage, sèche-serviette sauf si classe 2)
– Appareillages et luminaires (sauf si classe 2)

Les règles d’installation des divers matériels et appareillages différent suivant les volumes 0, 1, 2 et 3 définis dans la salle de bains.

Les connexions

Le raccordement des liaisons équipotentielles se réalise par divers moyens: vissages, serrage avec colliers spéciaux de liaisons équipotentielles ou même soudures.

Dans une salle d’eau, il est possible de créer une boite de dérivation dans laquelle peuvent être raccordés tous les conducteurs de protection des appareils installés dans les différents volumes et ceux de la liaison équipotentielle supplémentaire.
En rénovation, la méthode la plus courante est d’interconnecter les éléments métalliques en série en « tirant » la liaison équipotentielle depuis un socle de prise de courant, à condition que sa section ne soit pas inférieure à 2,5 mm carré.

A noter que les éléments métalliques telles huisseries de porte ou canalisation d’eau/gaz ne doivent pas servir de conducteur de liaison équipotentielle. En effet, si un de ces éléments venait à être remplacé dans le cas de travaux ou rénovation, cela provoquerait une rupture de la continuité de la liaison.

Les conducteurs de protection ne doivent pas être noyés dans les parois, on devra veiller à les installer sous conduits ou moulures, leur mode de pose étant important.

En conséquence, il n’est pas nécessaire de rendre visible les liaisons équipotentielles bien que leurs connexions doivent rester accessibles.

Iframe:
Les recherches les plus demandées:
  • liaison équipotentielle (107)
  • liaison équipotentielle salle de bain (50)
  • liaison equipotentielle principale (16)
  • liaisons équipotentielles (16)
  • 45 commentaires

    1. Bonjour, j’ai installé une véranda aluminium et j’ai relié la structure sur un nouveau piquet de terre que j’ai enfoncé à côté de la véranda. La terre a été mesurée et j’arrive à 30,7 ohm. On me dit que c’est risqué d’avoir fait ça car s’il y a une perte de courant le différentiel ne fonctionnera pas. Est-ce vrai

      • Bonjour

        Une perte de courant ???

        En cas de fuite de courant sur votre structure, cette fuite ira rejoindre la terre à travers votre piquet et induira une différence de potentiel qui fera réagir votre différentiel.

        Vérifier par contre la continuité de terre à différents points de votre structure pour être sûr que toutes les parties métalliques soient bien à la terre.

        A votre écoute…

        L@urent

      • Bonjour, pour la terre de la structure véranda, si elle est mise sur un piquet de terre séparé, la terre véranda n’est pas au même potentiel que le bâtiment (risques de courant entre les 2 terres) est ce grave ? Quel est la solution ? Merci

        • Bonjour

          J’avais mal saisit la question la première fois
          et je vous ai répondu sur le fonctionnement du
          différentiel.

          Il faut savoir que dans une maison, toutes les terres
          doivent êtres interconnectées entre elles et reliées
          à la prise de terre générale unique.

          Vous pouvez éventuellement ajouter un nouveau piquet
          de terre qui ne pourra qu’améliorer la valeur générale
          de votre terre, mais celui-ci devra être interconnecté
          à votre terre générale pour éviter comme vous le citez
          une différence de potentiel.

          Question: Avez-vous des appareils électriques fixés sur
          le chassis de la véranda ?

          Si oui, le circuit d’alimentation ne comporte t-il pas
          de conducteur de terre ?

          A votre écoute…

          L@urent

          • Merci pour la réponse 🙂

            Non je n’ai pas d’appareil électrique sur la véranda.

            Est ce que je peux repartir du piquet de terre et me repiquer sur la terre d’une prise électrique qui est en 2,5 mm2 pour que tout soit interconnecté ?

            Sachant que de la structure en aluminium au piquet je suis en 6mm2

            Merci pour vos réponses

            Benoit

    2. Bonjour,j aurait aimé savoir si dans une veille salle de bain (mur en plâtre) et à l autre bout du tableau,je pouvais me servir de la terre qui arrive au chauffe eau afin de réaliser une liaison à la terre des tuyaux d arrivé d eau en cuivre,ou si j était obligé de retirer un 2,5 vert/jaune du tableau ??cordialement

    3. Bonjour,
      l’organisme de contrôle m’a dit qu’il allait vérifier la liaison équipotentielle e mesurant la résistance qui doit avoir une valeur égale ou inférieure à 2 ohms .
      Pourquoi ?
      Je n’ai pas trouvé cette condition dans la NF C 15 100 .

      Comment doit-on effectuer la mesure ?
      Doit-on couper l’alimentation électrique pour mesurer.?

      Merci pour votre réponse .

      • Bonjour

        Ce genre d’infos n’est pas dans la norme. Pour mesurer la résistance, OUI, vois devez couper le courant et en plus débrancher celle ci pour eviter toute perturbation dans la mesure. En fait ce genre de resistance a une valeur ohmique très faible et le plus important c’est de voir si vous avez une valeur ou non.

        A votre écoute…

        L@urent

    4. Bonjour a tous,

      Et merci pour ce site et ses forums toujours tres instructif … meme pour le profane que je suis.

      Je suis en train de renover mon apart. Il n’y a pas de liaison equipotentielle supplementaire dans la SdB pour la baignoire metallique et les canalisations.
      La SdB se trouve dans l’entree a proximite du tableau de distribution.

      Vu que je refais egalement une dale beton pour le plancher, ma question est: puis-je raccorder en parallele les conducteurs de protection des differents elements metalique directement sur le rail de terre du tableau de distribution (bien entendu via des gaines sous la dale en beton).
      Ou alors, faut-il obligatoirement interconnecter ces éléments métalliques en série et tirer cette liaison équipotentielle supplemetaire vers une boite de derivation dans la SdB ?

      D’avance merci,
      Samuel

      • Bonjour Samuel

        Il est tout à fait possible de ramener chaque fil de terre directement au tableau qui servira en quelque sorte de boîte de dérivation.

        À votre écoute…

        L@urent

        • Bonjour Laurent et merci pour votre reponse hier sur la LES de SdB.

          En ce qui concerne cet autre forum, j’ai bien saisi la difference en un disjoncteur et un interrupteur differentiel.
          Toutefois 2 questions subsistent:

          1) Je prevois de ne faire cabler mon tableau electrique qu’avec des disjoncteurs differentiels. Chaque circuit prise/eclairage et circuits specialises auront leur disjoncteur diff.
          Donc si j’ai bien compris, le commentaire dans l’article disant que la solution avec disjoncteur diff « n’est pas adaptée à la conception d’un tableau et devra uniquement être utilisé pour des circuits séparés » ne s’applique pas ce cas.
          Puisqu’en effet,il n’y aura pas de disjoncteur differentiel en tete avec des series de disjoncteur simple. Donc pas de double emploi. Me trompe-je?

          2) Si je n’installe que des disjoncteurs differentiels de type AC. Ca veut dire que je suis « moins bien » protégé sur mon circuit plaque induction qu’avec un type A? Ou alors que je ne suis pas protégé du tout?
          Je veux dire pas la: est ce que les courants de fuite d’un circuit de plaque induction ou machine a laver ne sont que des courants a composante continue ?

          D’avance merci,
          Samuel

      • Bonjour Samuel

        Pourquoi vouloir mettre un disjoncteur différentiel
        à chaque circuit ?

        Personne ne fait ça car c’est hors de prix et que
        cela prendrait beaucoup trop de place dans le tableau.

        Peut-être confondez vous disjoncteur différentiel et
        interrupteur différentiel ?

        Un disjoncteur diff est un disjoncteur sur lequel
        a été rajouté un dispositif différentiel pour détecter
        les courants de fuite vers la terre.

        Un interrupteur diff lui n’a qu’un role c’est de
        détecter les courants de fuite vers la terre.
        Et l’avantage, c’est qu’il peut supporter une
        intensité supérieure de 40 voir 63 A. Par
        contre il ne disjonctera jamais sur un
        court circuit, ça c’est le rôle du disjoncteur.

        Donc pour les circuits courant, un inter diff
        par rangée est correct et si l’on veut avoir
        un circuit séparé comme par exemple
        un circuit d’éclairage extérieur il faut
        mettre dans ce cas un disjoncteur diff.

        Pour les types A ou AC, je vous envoie en MP
        la dernière brochure de chez Legrand sur les
        nouvelles normes.

        A votre écoute…

        L@urent

    5. Bonjour sur un chantier les bâtis de portes ont été mis a la terre équipotentiel par le montant métallique du placo ou est vissé le Bâti de porte technique et bonne le bâti étant solidaire du montant du placo

      • Bonjour

        Les bâtis métalliques doivent êtres mis à la terre
        avec un fil vert/jaune et relié au réseau de terre
        soit en se piquant sur une prise à proximité soit
        dans une boîte de dérivation.

        De plus la cosse de terre doit être visible pour
        contrôles. Le plus souvent cette cosse est mise
        a l’intérieur du bâti là ou le pen de la serrure
        rentre.

        A votre écoute…

        L@urent

    6. Bonjour merci d’avoir partager cet article intéressant avec nous !

    7. bonjour j’aurai une question pour la liaison équipotentielle dans une salle de bain. jai relier toutes prises ect en meme temp avec du 2.5mm2 mais ma boite de derivation est pas dans la salle de bain . ceci est grave? elle est dans un espace a cote de la salle de bain.

      merci pour la reponse

    8. On en apprend beaucoup en lisant vos articles! C’est intéressant de parler des liaisons exponentielles, surtout qu’elles permettent de protéger son habitation.

    9. Bonjour Laurent,
      Il faut apprendre les liaisons équipotentielles dans le but de prévenir contre les dangers. Ton article est excellent pour les amateurs de branchement.

    10. Bonjour Laurent,
      Les liaisons équipotentielles sont faites pour prévenir les dangers. Ton article est excellent pour les amateurs de branchement.

    11. Bonsoir Laurent, j’ai une question concernant les liaison équipotentielles.
      Les fils peuvent être cachés mais doivent restés accéssible.
      Cela signifie qu’ils doivent être passer dans des moulures?
      Comment font les gens qui font des salle de bains avec tout les éléments dissimulés derrière les cloisons (tuyau de cuivre, wc suspendu, etc).
      Merci.

      • Bonsoir Thomas

        En fait ce ne sont que les connexions
        qui doivent rester accessibles.

        Les fils doivent êtres protégés par
        une gaine, un conduit ou une moulure.

        Quand on dit que les connexions
        doivent rester accessible, c’est
        évidemment dans la mesure
        du possible.

        A votre écoute…

        L@urent

        • Bonjour Laurent,

          Mes arrivées d’eau de ma douche, en cuivre, sont encastrées.
          Mise à part les croisillons du mitigeur, rien n’est apparent.
          Aussi, que me conseillez-vous de faire pour relier cette tuyauterie au reste de la Liaison équipotentielle secondaire s’il vous plaît ?

          Encore merci pour vos conseils 🙂

          Marianne.

          • Bonjour Marianne

            Etant donné que vos tuyaux sont encastrés, les possibilités sont minces. Ce qui est important dans un premier temps c’est que vos tuyaux d’eau chaude/froide soient à la terre dés la sortie du compteur pour l’eau froide et du ballon ou de la chaudière pour l’eau chaude. Après, n’avez-vous pas la possibilité de mettre ces tuyaux à la terre à un autre endroit de la salle de bain ?

            A votre écote …

            L@urent

            • Bonjour Laurent et merci de votre réponse.
              Ses tuyaux descendent dans la cave pour arriver à une liaison commune qui remonte ensuite vers le chauffe-eau, les canalisations de la cuisine, celles du lave-linge, des toilettes, du lavabo et de l’arrivée d’eau principale.
              Vu que la tuyauterie n’était pas en série directement dans la salle de bains, je n’étais pas sûre que le fait de ne relier qu’un couple eau chaude/eau froide du lavabo soit correcte.
              Si mon explication n’est pas claire, je vous ferai parvenir une photo de l’installation de la cave.
              L’ensemble de ces tuyaux sont bien reliés à la terre via la liaison équipotentielle principale.

              Bonne journée et encore merci pour vos conseils 🙂

              Marianne.

              • Photos envoyées 🙂

                Je compte raccorder toutes mes terres en local à un boitier de connexion dans la salle de bains qui sera ensuite connecté au bornier de terre (reprenez moi si je me trompe surtout !). Concernant les prises électriques, devrais-je changer leur terre normalement en 1,5mm² contre du 2,5mm² pour entrer dans la norme de la LES ou devrais-je tirer 2 terres par prise électrique ?

                Encore merci de votre aide !

                Marianne.

    12. Bonjour Laurent,

      Pour l’instant je n’ai pas de question particulière à vous poser, par contre de TRES GROS REMERCIEMENTS !!!
      Je vous trouve extraordinaire de part votre partage, je suis moi-même de formation electrotechnique mais j’ai du prendre une autre route professionnelle quinfait que je suis a mille lieux du métier à ce jour ( malheureusement ) Bref, je suis en train d’acquérir un chalet madrier pour Box a chevaux que je réhabilite ce dernier en habitation.
      Etant a l’origine du metier, j’ai tres envie d’en faire le maximum moi-meme dans ce futur nid, sans s’improviser artisan dans n’importe quel corp de meter evidemment. Et donc ayant perdu bcp de confiance en moi quand a l’EIE, je me documente, recherche des reponses et tombe sur votre site et vous, heureusement que nous avons encore des personnes comme vous, ce que vous faites et exeptionnel et je tenais a le souligner. BRAVO.
      Je n’hesiterais pas a faire appel a vos lumieres en cas de trous noirs ou de questions bien specifiques. MERCI Laurent

    13. L’article est super intéressant, mais il faut noter qu’aucun appareil avec prise de terre ne doit être installé ou amené dans votre salle d’eau. Afin d’éviter tous les dangers, les appareils électriques utilisés dans la salle d’eau doivent avoir une double isolation.

      • Bonjour Benjamin

        Merci de compléter les éventuels manques de cet article, on voit tout de suite l’œil du Pro.

        L@urent

    14. Bonjour

      Merci en tout cas pour votre expertise et la promptitude de vos réponses très appréciables quand on est devant un souci électrique

      Cordialement

    15. Bonjour monsieur Laurent

      Voici la réf du disjoncteur
      -Marque: Legrand
      -40A
      -Type AC 30ma
      -N° 06980
      J’ai acheté les 2 chez Leroy Merlin de ma région
      En tout cas merci d’avance pour vos expertises

      Cordialement

    16. Bonjour,
      j’ai un petit soucis récurrent et inexpliqué…
      je viens d’acheter une vieille maison dont je suis en train de rénover l’installation électrique. Je suis en triphasé 440V/30A.
      Je vais changer et déplacer le tableau existant qui n’a pas de différentiels par un tableau neuf.
      J’ai installé le tableau à coté de l’ancien et mis 3 Interdiff (2 AC et 1 A), 1 par phase.
      J’ai supprimé l’ancienne installation de la cuisine et SDB de l’ancien tableau et créé de nouveaux circuits PC (four, cuisson, frigo, LV, PC, PC SDB non alimentées pour le moment) dans le nouveau tableau en veillant à bien répartir les puissances sur les phases.
      Mais… depuis quelques jours le disjoncteur général EDF saute de temps en temps de manière très aléatoire. Les interdiffs et disjoncteurs du nouveau nouveau tableau ne sautent pas.
      Cette maison est très humide pour le moment (pas encore de VMC) car restée sans entretien pendant longtemps. J’ai vérifié mes nouveaux circuits, tout semble OK.
      Auriez-vous une idée qui orienterais mes recherches afin de résoudre ce problème avant de continuer?
      Amicalement

      • Bonjour

        Avez-vous la possibilité de laisser le nouveau tableau hors tension pendant quelques temps et inversement avec l’ancien? Le but étant de procéder par élimination.

        A votre écoute…

        L@urent

        • Bonjour,
          le nouveau tableau contient les circuits de la cuisine qui sont tous neuf, et utilisés. Je n’ai pas la possibilité de le mettre hors tension. Pour l’ancien, c’est un peu pareil, la maison étant habitée, il va être difficile de le mettre hors tension.
          Pour le moment, tout ce que je peux faire, c’est noté ce qui est branché au moment de la coupure et essayer d’éliminer au fur et à mesure les appareils qui pourraient sembler défaillants.
          Malgré ça, je dois continuer à rénover cette maison et donc les autres circuits électriques.
          Pouvez-vous me confirmer que lorsque seul le DB « saute », sans que les interdiffs 30mA ou les disjoncteurs (anciens ou nouveaux) ne s’ouvrent, il n’y a pas de risque de court circuits et qu’il ne peut s’agir que d’un défaut d’isolement?

          Amicalement

          • Bonjour

            Votre nouveau tableau est sous différentiel donc la protection est maximum.
            Par contre vu que votre ancien tableau n’a pas de différentiels, il se peu fortement qu’un défaut de terre sur les anciens circuits fasse tomber le Général EDF qui lui est un 500 mA.
            Donc vos recherches sont a concentrer sur l’ancien tableau.

            A votre écoute…

            L@urent

            • Merci beaucoup pour votre retour rapide,
              je vais continuer à remplacer les anciens circuits par des nouveaux qui seront protégés au nouveau tableau et ainsi tenter d’éliminer le problème.
              Je vous tiendrai au « courant » de mes avancées.

              Amicalement

    17. Bonjour

      Merci de votre réponse et mes exuses pour le retard à vous répondre .
      En fait , il ne s’agit pas d’un déclenchement au niveau du différentiel 30ma, mais vraiment du « hors d’usage » du disjoncteur.
      car le secteur 230v arrive bien sur les bornes du disjoncteur et pas de tension en sortie. J’ai changé ce disjoncteur par 2 fois

      Cordialement

      Léon

      • Bonjour

        Si vous avez changé ce disjoncteur 2 fois il y a
        vraiment un grave problème.
        En cas de court circuit ce sont les 20 A qui doivent tomber. Qu’elle est la marque et la référence de ce disjoncteur différentiel?

        A votre écoute …

        L@urent

    18. Bonjour

      J’ai installé dans ma maison , un boîtier extérieur étanche prééquipé type IP66 dont le contenu est le suivant:
      -1 disjoncteur differentiel AC de 30ma 40A
      -1 prise 16A associé
      -Et 2 disjoncteurs de 20A chacun pour mes lampes
      Je ne comprends pas la raison qui a mis hors d’usage par 2 fois le disjoncteur en Amont de 40A .

      Merci de m’aider , je suis un peu perdu

      Cordialement

      • Bonjour

        En fait votre disjoncteur 40 A a déclenché au niveau du différentiel 30 ma et non en sur intensité.
        Ces déclenchements sont dus à un défaut de terre sur l’un de vos circuit (isolation défaillante, humidité etc..).

        Vérifiez l’état du matériel branché sur vos prises ou procédez par élimination.

        A votre écoute…

        L@urent

    L'auto-hypnose pour perdre du poids et rester mince sur Synergies-Psy.com
    Lire les articles précédents :
    Gagnez du temps
    A Télécharger: Votre meilleure astuce pour gagner du temps.

    Bonjour Il y a quelques semaines, je vous avait proposé un article intitulé: "Ma meilleure astuce pour gagner du temps." ...

    Fermer